Alors, lecteur MP3 ou DAP ?

October 24, 2017

SANS HESITER : un DAP, on vous dit pourquoi

 

 

 

Au commencement de la musique dématérialisée, fidèle défenseur de la haute-fidélité, amoureux de la qualité tant sonore que visuelle, je m’étais juré de ne jamais passer du côté obscur de la Force que représentent les musiques en MP3. Du consommable pas cher ou gratuit pour tous les non initiés. Un sacrilège pour nous autres puristes.
Et puis, un jour, l’irréparable arriva : j’ai cliqué sur une musique en MP3 que je ne trouvais pas ailleurs. De là, commença le début de ma chute qualitative : un MP3, puis un autre et encore un autre…
Ensuite arriva l’Iphone : catastrophe qui me plongea dans les abîmes. J’étais passé Seigneur Sith du côté obscur : pas moins de 5 000 titres en MP3, je n’écoutais plus que ça ! Ah le côté pratique dans le métro, dans la voiture en bluetooth, en vacances sur Andorre, entre 2 Ewoks trucidés au sabre laser au Parc VaderLand...

Et je me suis lassé.

Pendant 2 ans je n’ai plus écouté de musique, ni au casque, ni en voiture, ni ailleurs. Je ne pouvais plus écouter cette musique totalement dénaturée, sans âme.

 

Jusqu'à une étincelle, à l'opposé d' Anakin Skywalker, qui me fît repasser vers la Lumière. Une étincelle qui prit la forme d'un petit baladeur audiophile, simple efficace et pratique : un Astell&Kern Jr associé à un casque Master & Dynamics MH40*. Pas une formule 1 du son, mais pour faire connaissance avec les nouveaux fichiers HD de musiques dématérialisées tels que DSD ou au moins 24bit/96kHz, c’était un excellent début.

Ces fichiers HD sont la constituante même de la Force, la Vraie !

 

A tel point que cette jouissance de renouer avec la Lumière me donna très vite envie d'évoluer vers encore plus de qualité : je suis donc passé au bout de quelques semaines au nouveau Astell&Kern « Kann » (oui, oui, le fameux lecteur Barack Obama : vous savez celui avec le slogan « Yes we Can »). Mon pote Fred a un Fiio X5 III. Pourquoi il n’a pas pris le Kann que je lui conseillais ? Ben trop gros, trop lourd. Pour moi, ça n’est pas un souci ! Étant petit, je me rappelle avoir eu le 1er lecteur de CD portable qui pesait une tonne, gros comme une voiture et à chaque claquement entre le lecteur et la cuisse, le CD sautait ! Ça c’est une petite dédicace aux Anciens comme moi. ;-)

Et après avoir regardé de plus près les menus de mon DAP, c'est décidé, je fais appel à Kaz, mon calibreur attitré depuis quelques années et avec qui par la « force » des choses j’ai tissé des liens. Bon, le souci, c’est que j’ai un budget bouffe à prendre en compte pour sa venue ! Pas qu’il mange beaucoup, non, non, mais il a du goût. Plutôt Japonais ou Asiatique ou Bio d’une manière générale. Ça tombe bien, ma moitié est Thaïe. Ouf !!! Bon allez, on revient au Kann, on est là pour ça quand même !

 

 

 

 

Calibrer un casque ? Vous êtes sérieux les gars ?

 

En fait ce qu’il faut savoir c’est que le Kann n’est pas qu’un baladeur, il intègre un processeur DSP qui permet tout un tas de réglages (exemple en image ci-dessus). La plupart des gens ne savent même pas ce que c’est, ceux qui savent règlent à l’oreille selon leurs préférences et quelques illuminés calibrent au micro !

Et « force » est de constater que ce n’est pas si simple…

Kaz et moi avons passé près de 4 heures à bien comprendre les modes, avec et sans EQ, puis avec EQ pro et enfin avec notre calibrage (voir image ci-dessous) et affinage selon la source. Je dois dire que les modes de fonctionnement sont pour le moins assez différents les uns des autres. Cependant, comparables aux DAP des autres marques. Bref, au final on a retenu le mode high avec notre égalisation pour mon casque.


Alors, bien sûr, ce n'est pas un calibrage au sens strict du terme, chaque oreille étant différente en plus de la signature du DAP, du casque, des fuites sonores entre le micro et son placement entre les 2 oreillettes… On a linéarisé du mieux possible, réduit les creux et bosses gênants, sans effacer la signature de chaque produit mis en place.
Maintenant, le son se rapproche très fortement de mes musiques références sur mon installation du salon, pour un résultat au casque assez bluffant ! Plusieurs fois j'ai cru écouter des morceaux en 24/88 voir 24/96, alors que non, du "simple" 16/44.1.

On a fait ça pour voir ce que cela pouvait donner et au final, je comprends bien mieux le Kann avec ses points forts, ses points faibles, mais aussi ses erreurs ! Donc, le lecteur n'est pas parfait en sortie de carton, mais si on se donne un peu la peine, on en tire quelque chose d'assez énorme. Clairement, comme tous les autres DAP et ce quelle que soit la marque.

 

Donc oui au DAP, sans hésiter !

De plus, le rendu de ce Kann est différent de celui des concurrents que j’ai pu écouter. En effet, si sur le plan technique d’autres font mieux, il a un truc que peu de DAP ont : Le Foot tapping ! Foot taquoi ??? quésaquo ?!? Si, si, vous connaissez : c’est le truc qui fait que quoi que vous fassiez, votre pied tape sur le sol et vous oblige à vous lever pour chanter (euh pardon, je veux dire « crier » vu qu’on a un casque) !

 

 

 

Ok mais quand même, calibrer un casque ?


Contrairement à une installation HC ou Hi-Fi chez soi que l'on prend le temps de travailler ou de faire calibrer, les casques sont les parents pauvres de la haute fidélité : on le branche et on lance la musique. Le seul effort produit est la recherche du mariage heureux entre ampli/lecteur/ casque à l'achat, et puis c'est tout ! Et encore....

J'ai toujours fait uniquement cette démarche. Mais avec Kaz mon calibreur c’est autre chose, comme à chaque fois. Techniquement, on pourrait dire qu’il est dans la norme pour calibrer une image, un son. Mais en fait non ! Il recherche toujours ce truc que peu de techniciens font : il recherche l’émotion ! Et c’est là que les heures défilent parfois ! Pourquoi ? Simplement parce que rien n’est parfait et qu’il y a toujours des choix à faire, même quand on a tout l’attirail pour aller chercher la norme. Et là, ces choix doivent être au service du plaisir, qui sera différent pour chacun d’entre nous ! Et ce n’est pas simple, car entre les mots des passionnés que nous sommes et la perception qu’en a le professionnel… encore aujourd’hui avec Kaz, on n’arrive pas toujours à se comprendre. Un psy du Homecinéma vous dites ? Bon, je pousse un peu, mais y a de ça (joke).

 

Prochain article si mon projet aboutit : calibrer la voiture en multi-points pour une expérience unique pour chaque passager ! J’en connais un qui va transpirer…

Tex

 

 

* Master & Dynamics : nouvelle boite New-yorkaise depuis 4 ans environ, pas très loin de la société Grado, qui fait de bon casque aussi.

 


 

 

 

Please reload

​Copyright © 2014 KazCorporation, All rights reserved.​

 

SIREN 753 964 246