Calibration JBL K2 S7500

May 25, 2016

Lieu : proche de Sarlat

 

 

Sorties en 1995, les JBL K2 sont des modèles exceptionnels de par leur conception. Un pavillon usiné en plexiglass et aluminium pour une caisse d’un poids total de 145kg avec son socle, un 38cm et une compression 2 pouces, une fréquence de coupure à 650Hz soit la meilleure configuration qu’on puisse faire dans le haut rendement en 2 voies.

 

+ d’infos ici : http://www.audioheritage.org/html/profiles/jbl/k2.htm

 

Elles sont implantées dans le grand salon d’une maison traditionnelle en pierre, avec une position asymétrique par rapport à la pièce, proche du mur d’un côté et ouvert de l’autre. Le but ici de l’intervention était d’améliorer l’écoute hi-fi en se rapprochant d’une courbe cible de réponse en fréquences. Pour cela, comme précédemment lors de l’article sur la Hi-Fi full numérique, nous utiliserons un miniDSP OPEN DRC et nous pousserons encore plus loin nos réglages. J’ai créé pour l'occasion une fiche de contrôles avant/après pour mieux isoler les paramètres d’écoute à améliorer.

 

Donc la chaîne musicale est la suivante :

 

Logitech Squeezebox en coaxial numérique > Open DRC Digital-Digital > DAC Benchmark DAC2 > Amplis class D Hypex N Core > JBL K2 S7500 en passif

 

Sensibilité : 92dB @ 2.83v

Impédance : 6ohms

Power handling : 300w

HP grave : 1400ND (néodyme)

Compression : 475 Titane

Pêle-mêle, voici les reproches qui étaient faits lors des premières écoutes :

Une dominance de l’enceinte gauche avec une voix décentrée, des guitares un peu trop discrètes, un creux prononcé dans l’infragrave, voire même un grave un peu en retrait, une légère distorsion des voix et un manque de clarté.

Pour le grave, le plus gros travail a été temporel : améliorer le groupe délai en retardant l’aigu suivant la courbe en mesure fenêtrée de l’enceinte. Comme c’est une deux voies, cette partie n’était pas très compliquée. Ensuite, on a constaté une mauvaise addition des canaux droite et gauche au point d’écoute dans le grave, avec une chute à certaines fréquences entre 50 et 90Hz, la partie la plus importante en termes d’équilibre et d’impact. C’est seulement en jouant sur la phase indépendamment sur l’une et l’autre enceinte que ceci a pu être en grande partie corrigé. En un clic de souris, on peut activer et désactiver le réglage, ce qui permet d’éviter des erreurs.

Ensuite, un léger repositionnement, suivi de l’égalisation des enceintes elles-mêmes (en mesure à 1m) puis de 2 ou 3 points par rapport aux réflexions de la salle ont permis de trouver un bon équilibre global et de redécouvrir le potentiel de ces enceintes.

La voix ressort quasi parfaitement centrée malgré la dissymétrie de l’installation, les guitares sont présentes et vivantes, aucune agressivité n’est décelable : le son est précis et aéré à la fois. Les voix sont claires et détourées, granuleuses quand il faut. L’impact est bon et bien placé.

Un sacré changement !

Photos du DAC et OpenDRC et détail de l'enceinte sans son cache :

(cliquez pour ouvrir les miniatures dans une autre page)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extraits de la calibration:

(A gauche comparaison avant/après modification de phase pour la somme des 2 enceintes, milieu distorsions du boomer, à droite après calibration au point d'écoute)

 

 

 

 

 

 

 

 

(cet article est tiré de la tournée mai 2016)

Please reload

​Copyright © 2014 KazCorporation, All rights reserved.​

 

SIREN 753 964 246