Calibration Samsung 65ju7500

June 22, 2015

 

 

Samedi dernier, nous avons testé et calibré un des derniers écrans Samsung : le 65ju7500. A ce moment-là, je ne pensais pas publier un test à son propos, c'est en mettant à jour mon site que je me suis dit que ce serait une bonne idée. La prochaine fois, il y aura plus de photos, même si mon but n'est pas à proprement parler de tester une machine, mais plutôt donner mon avis sur certains produits que j'ai trouvé intéressants, et vous faire participer à la vie de la Kazcorporation.

Bref, pour cet essai, la source est un PC monté avec une carte graphique Nvidia 960 (sortie HDMI 2.0), donc prêt pour la 4k. Ca tombe bien, les capacités de cet écran sont exploitées au maximum et nous auront pu tester les derniers paramètres de madVR (voir topic).

La calibration a été réalisée par la Display Pro 3 à partir de la caractérisation de l'EyeOne Pro, ce qui nous a offert un résultat époustouflant malgré l'absence de réglages du gamma par tranche de 10ire. Le CMS très précis a été très utile pour affiner les saturations. Nul besoin de retoucher la source via une 3Dlut, le gamut était parfait et les saturations et température couleur également.

Visuellement, l'échelle des gris est uniforme, les couleurs de peau sont justes.

 

Samsung a fait un travail remarquable : le résultat est stupéfiant de profondeur et de fluidité, malgré de tous petits accrocs du fluidificateur, tout en restant naturel.

Sur Pacific Rim, l'effet 3D produit par la puissance du contraste et le gamma parfaitement géré est saisissant. Tout le côté iréel de ce film est reproduit en puissance, avec un détail dans les niveaux de bleus impressionnant.

Sur Oblivion, on retrouve l'image naturelle que l'on connait, sans excès.

Enfin sur The Hobbit 2, l'extrême détail nous révèle une exagération de l'effet de netteté, qui nous a permis d'affiner encore les réglages en mettant à 0 le paramètre de netteté de l'écran et en jouant avec le filtre de madVR : finesharp. Bien plus fin et précis, il n'a pas dénaturé le rendu.

 

Pour :

_ détails, finesse d'image

_ contraste, profondeur

_ fluidité quasi exempte d'artéfact et naturel conservé

_ couleurs et gamma parfaits après calibration

 

Contre :

_ l'écran incurvé génère une déformation des lignes,

_ cette même courbure de la dalle provoque également un manque d'uniformité lumineuse, légèrement génante dans les coins.

 

Si vous voulez en discuter, j'ai créé un post sur le nouveau forum de la Kazcorporation !

 

 

 

 

 

 

Le rapport de calibration :

 

Gamma et température couleur

 

Espace de couleur rec709

 

Saturations à 75%

 

 

Please reload

​Copyright © 2020 KazCorporation, All rights reserved.​

 

SIREN 753 964 246