Menu de la page

 

​Après la vidéo, place à l’audio

Les amplis intégrés et les pré-amplis d’aujourd’hui intègrent pour la plupart des systèmes d’auto-calibration : on place le micro à une ou plusieurs places et on lance le processus. Le système va faire plusieurs mesures, calculer les distances des enceintes, ajuster leur niveau et tenter de compenser les creux et bosses de leur courbe de réponse en fréquences.

 

Mais un système automatique ne remplacera jamais un humain, pour plusieurs raisons :

 

  • Il ne sait pas reconnaître une correction possible de celle qui est aberrante,

  • Sa méthode multi « mono » point est assez pauvre en terme d’équilibre tonal et engendre des erreurs,

  • Il ne peut intervenir sur le matériel lui-même (orienter de 10° l’enceinte ou intervenir sur le filtre actif du caisson lui est impossible),

  • Il ne vous montre aucune courbe de mesure réelle après correction (ce sont toujours des estimations),

  • Il ne peut pas régler les systèmes compliqués (filtrage actif, caissons avant/arrière, gestion de multi-surrounds sur DSP...),

  • Il ne sait pas vous conseiller sur l'acoustique de votre salle ni même sur le changement de tel ou tel équipement pour obtenir une réelle amélioration.

Résultat : le rendu n’est pas optimal et parfois il est même pire que sans ce procédé automatique !

Je vous propose donc une calibration audio pour améliorer tout cela et tirer le maximum des capacités de votre système audio.

 

Trinnov Altitude 16 et 32, des préamplis ultimes aux possibilités gigantesques en terme de réglages, mais aussi de gestion de canaux surrounds avec un réel décodage des objets 3D.

 

Les améliorations possibles

Lorsque la salle est déjà créée et en fonctionnement, il reste à régler les enceintes pour obtenir le maximum de votre système. Lorsque c'est possible, on agira sur le placement des enceintes (fig. 1), qui permet la cohérence des effets, des dialogues avec l’image, mais aussi de s’affranchir parfois des plus gros problèmes de tonalité et de dégradation de la réponse en fréquences (bosses dans le grave ou le médium, aigus trop diffus…) lorsqu'on a des enceintes qui ne sont pas intégrées dans les murs.

Tout a son importance ! Que ce soit les canapés, la nature des murs, la position par rapport à l'image etc.

Une analyse sommaire de la salle permettra de détecter les plus gros problèmes (réverbération du médium/aigu (fig.3), résonances du grave (fig.4), réflexions et échos divers). Certains problèmes pourront être traités au préalable. En effet, la calibration ne peut pas régler tous les problèmes, aucun système de correction électronique ne peut enlever de la réverbération à un lieu. Il ne pourra jouer que sur la clarté de certains sons pour rendre le message plus intelligible lorsque la réverbération de la salle est trop importante.

Par contre, la calibration peut, au travers du réglage des fréquences et des pentes de coupure des enceintes (fig. 2), améliorer l’intégration des caissons au reste du signal, le rendre transparent comme un véritable prolongement acoustique des enceintes principales, et grâce au réglage précis du calage temporel, permettre de faire coïncider le grave des caissons à la fréquence de raccord des enceintes principales, et ainsi créer de l’impact et éviter une partie du traînage.

La calibration linéarise les fréquences graves sur la rangée de siège principale et ainsi permet d’éviter les résonances gênantes afin de rendre le message sonore plus agréable et précis, mais aussi plus riche.

Puis les mesures continues autour du point d’écoute permettent de régler l’équilibre tonal des enceintes : elles sonneront  de la même façon, ou presque, car même si vos enceintes sont identiques, leur placement rendra leur tonalité différente.

L’ajustement temporel des enceintes d’effet ainsi que leur égalisation permet d’optimiser l’espace sonore, d’agrandir virtuellement la salle et de rendre précis les sons qui traversent la salle d’avant en arrière et latéralement mais aussi mieux intégrés au reste de l'espace sonore.

Enfin, l’application d’une courbe cible permet de s’adapter au local et à la signature sonore de votre matériel, de façon à rendre l'écoute agréable même à fort niveau. Pour cela, il ne suffit pas de mesurer, il faut aussi écouter. C'est pourquoi à l'arrivée avant tout réglage il y a une série d'écoutes à effectuer et à reproduire après l'égalisation pour finaliser le résultat.

​​

Comme il est dit dans l'en-tête, l'audio est le point le plus important d'un système homecinema.  C'est par le son que passe les émotions, que ce soit au travers d'une musique ou d'un effet de surprise, d'une tension omniprésente par le grave qui vous prend aux tripes et bien entendu par la parfaite intelligibilité du jeu des acteurs au travers de leur voix.

 

 

fig.1 Positionnement des enceintes

 

fig.2 Coupure Caisson et enceintes

 

fig.3 Réverbération de la salle en ms/fréquences

 

fig.4 Waterfall du LFE : extinction du grave en ms

PRESTATION

  • Passage d'extraits tests audio (en vidéo avec votre source) pour déterminer les faiblesses et forces du système à l'écoute

  • Mesure de toutes les enceintes au point principal (milieu des positions d'écoute), analyse de leurs courbes respectives ainsi que de la réverbération de la salle et extinction du grave

  • Vérification de la position des enceintes et modification si nécessaire et possible

  • Mesure du LFE (canal de grave) aux différentes positions d'écoute, et modification de la position du/des caissons de basses si possible

  • Calibration du/des caissons en fonction des positions d'écoute

  • Réglage des coupures des enceintes par rapport aux caissons et mise en phase + réglage délai

  • Egalisation de chaque enceinte pour obtenir la même courbe de réponse dans la zone d'écoute (inclus le réglage des niveaux),

  • Calage temporel des enceintes au point principal (délais)

  • Application d’une courbe cible pour s’adapter au local et au type d'écoute recherché

  • Détermination du niveau d'écoute référence en fonction de la taille d'image et de la salle

  • Passage des mêmes extraits tests audio pour vérifier que tout est finalement cohérent

  • Edition d'un rapport de calibration.

Aller + loin

Filtrage actif :

  • Détermination des fréquences de travail optimales des haut-parleurs

  • Mesures à différentes positions, dans l'axe et hors axe

  • Egalisation des petits défauts des haut-parleurs et réglage des niveaux

  • Choix de pentes de coupure et de fréquences de coupure pour obtenir la meilleure fusion des HPs

Surrounds array :

  • Egalisation séparée de chaque surround

  • Mise en phase et réglage temporel par rapport au point principal

  • Egalisation tonale finale

Convolution :

  • Mesure de la phase de l'enceinte à régler

  • Utilisation de RePhase sur PC (donc usage du PC requis en PCM) ou utilisation d'un Trinnov en pré-ampli

  • Correction de la phase de l'enceinte pour obtenir une phase minimale (évite le retard du grave sur l'aigu) et adaptation éventuelle à la salle sur certaines fréquences

 

 

fig.5 courbes de fréquences des enceintes avant et après calibration.

Tarifs

 

à partir de 170 € pour la calibration audio en 5.1

+ 20€ par paire d'enceintes + 30€ pour Atmos

 

En option :

 

  • Convolution + 60 €

  • Filtrage actif + 60€

  • Surround array + 60 €

Sur devis pour les systèmes compliqués.

 

Et comme pour la vidéo :

+ 0,8 € du km pour le déplacement​

​​​Je me déplace dans toute la région parisienne, à partir de Chantilly, dans l’Oise. Le rayon d’intervention dans toute la France et même en Belgique et Luxembourg demande un devis personnalisé. Regroupements possibles.

​Le matériel

Tous les amplis ne sont pas égaux face à la calibration, on pourra toujours améliorer les choses mais certains seront plus simples et plus efficaces :

  • Yamaha, Nakamichi et assimilés, Trinnov, Storm Audio, et tous les amplis Dirac sont à privilégier
  • Marantz, Denon avec l'application MultEQ, pas parfaite mais qui sauve des situations,
  • Onkyo avec son double égaliseur manuel GEQ + audissey automatique ainsi que Pioneer dans le même style
  • Anthem, sauf à disposer de l'ARC, reste assez fermé.

Il est important donc de se renseigner au préalable, idéalement avant achat. Dans le cas de système préampli/ampli, il est toujours possible d'ajouter un DSP pour corriger directement de façon plus efficace.

Déroulement

A domicile, le PC relié au préampli ou à l'ampli intégré en HDMI (attention au rack technique il doit être accessible), avec un micro et une rallonge USB qui aura accès à toutes les places d'écoute, comptez un minimum de 3 heures pour la prestation.

 

Mis à part un silence relatif, il n'y a pas de conditions particulières à respecter. Seul le bruit du générateur de signaux pourrait déranger, donc prévoir un après-midi de préférence si voisinage délicat.

 

A lire sur le blog

Réglage d'un système actif derrière l'écran

​Copyright © 2020 KazCorporation, All rights reserved.​

 

SIREN 753 964 246